LE PROGRAMME « BOUGE! » LAURÉAT DU TROPHÉE PHILIPPE SEGUIN.

Chaque année, la Fondaction du Football met en avant, via « Les Trophées Philippe Séguin », les initiatives citoyennes développées par les clubs amateurs et professionnels. Tandis que 16 clubs amateurs sont mis à l’honneur, le Stade Rennais F.C. est l’unique club professionnel à avoir été récompensé, ce mardi au Pavillon d’Armenonville de Paris, pour son action dans la lutte contre la sédentarité et la promotion d’un mode de vie actif.

C’est un mal à première vue peu perceptible mais il touche des millions de personnes dans le monde. La sédentarité est un problème majeur de santé publique et le Stade Rennais F.C. a souhaité sensibiliser et stimuler le public le plus large possible sur cette problématique. « Un tsunami sociétal » pour François Carré, Professeur en physiologie cardiovasculaire au CHU de Rennes. « Une pandémie mondiale » qualifie de son côté Sophie Cha, médecin conseiller auprès de la Délégation Régionale Académique à Jeunesse, à l’Engagement et au Sport (DRAJES) de Bretagne. Deux spécialistes ambassadeurs du programme « Bouge! » destiné à promouvoir un mode de vie actif pour tous.

Lancé il y a un an, il a pris forme avec de nombreuses opérations menées sur le terrain par les équipes du Stade Rennais F.C. : cours de remise en forme en ligne sur le compte Twitch du SRFC ; rencontres pédagogiques, sportives et de sensibilisation entre les jeunes de l’Académie et des détenus du centre pénitentiaire de Vezin-Le Coquet, des pratiquants licenciés Handisport 35 ou encore avec les joueuses du CPB Bréquigny.

Autre volet et pas des moindres, les enfants. Plus tôt on sait, mieux on agit. Tout au long de l’année scolaire, « Bouge ta classe ! » a mobilisé 500 enfants de 18 écoles de la région. Tour à tour, les classes ont proposé aux autres établissements inscrits des programmes sportifs à pratiquer à l’école. Un véritable succès qui a été célébré vendredi dernier au Roazhon Park !

Parce qu’il s’agit d’un combat à long terme, toutes ces actions vont en appeler d’autres dans les mois à venir avec le même objectif : faire comprendre au plus grand nombre que le sport peut être le premier médicament préventif à de nombreux problèmes de santé.

La sédentarité en chiffres :

Dans le monde :

  • 4e facteur de risque de mortalité à l’échelle mondiale
  • 1re cause de mortalité évitable
  • 1 femme sur 3 et 1 homme sur 4 ne pratiquent pas les quantités d’activité physique quotidienne recommandées
  • 5 millions : le nombre de décès imputés chaque année à l’inactivité physique
  • 67,5 milliards de dollars : le coût annuel de la sédentarité
  • 80% des adolescents ne pratiquent pas une activité physique suffisante
  • L’Organisation Mondiale de la Santé estime que la sédentarité et l’inactivité physique seraient responsables de 27% des cas de diabète, 21 à 25% des cancers du sein ou du colon, 30% des cardiopathies

En France :

  • Les enfants ont perdu 20% de leur capacité physique depuis le premier confinement
  • 1 adulte sur 3 et 2 adolescents sur 3 (11 à 17 ans) ne pratiquent pas les quantités d’activité physique recommandées
  • 1 enfant sur 4 (3 à 10 ans) passe plus de 3 h par jour devant un écran
  • 3h20 à 4h40 : le temps quotidien moyen d’un adulte devant un écran
  • 17% des enfants et 51% des adultes sont en surpoids

Sources : Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) / Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (Onaps) / OMS